Bilan de deux mois.

Une fois plus, qu’est-ce que deux mois ? Rien ? Tout ? Les deux ? Je ne peux pas y répondre. Des impressions qui se bousculent, qui se chevauchent. Je suis arrivé hier. J’ai toujours été ici. Je n’ai passé que deux jours à Picton, et j’ai passé des mois à descendre la West Coast. Le temps, c’est ce qui se perd le plus. Je ne sais plus quel jour on est, et je ne cherche d’ailleurs pas à le savoir.

Je pourrais faire le récit de ma descente de Hokitika vers Queenstown, mais là, ce voyage m’a sincèrement déçu. Bien sûr, j’ai quelques bons souvenirs, comme ce lift de Hokitika à la petite ville de Ross dans la benne d’un pick-up, ou encore cette balade la nuit dans une forêt emplie de milliers de glowworms… Mais celui de ce job for accomodation qui aura duré trois heures au lieu de 2 semaines, ou encore ces américains devant m’emmener sur le parking au pied du Fox Glacier et me faussant compagnie de la façon la plus lâche, m’empêchant ainsi de le voir, déjà que je n’avais pas vu le Franz Jospeh Glacier; auront été assez durs.

De même celui de la déception de Queenstown, que je voyais comme une étape importante, une ville géniale, la moitié du voyage; et qui finalement aura été à mes yeux un attrape-touristes de la taille d’une ville.

Mais je me retrouve aujourd’hui à 30km environ de Queenstown, dans la petite ville de Cromwell, que j’aurais d’ailleurs mis 6 heures à atteindre, à ramasser des cerises lors de journées de 12 heures, et payées au salaire minimal.

Certains points que j’avais évoqués dans mon bilan des deux semaines, comme par exemple la langue, n’ont pas tellement changé : parfois, même en s’efforçant, même à plusieurs, il est juste impossible pour nous de comprendre un kiwi. L’accent est vraiment étrange, et la langue est finalement suffisamment éloignée de l’anglais normal pour être considérée comme langue à part entière et avoir son propre dictionnaire.

Pour ce qui est des prix, c’est cher, très cher. Trop cher. Quelques étrangetés tout de même : une viande à 10$ sera pour le même poids la semaine suivante à 4$, comme le contraire est possible. Les fruits suivent les saisons et c’est tant mieux : l’été et la saison des récoltes bat son plein en ce moment, ce qui permet d’avoir des prunes pour environ 1,50-2€ au kilo. Mais aussi des bizarreries, comme ces kiwis que j’ai aperçus dans la grande surface du coin, à 7$ au kilo, et étant importés d’Italie. J’ai beau chercher, j’ai du mal à saisir la logique.

Niveau climat, c’est simple : sur une base de 30° quand le soleil brille au zénith, on soustrait 5° si un nuage passe devant. Mais pas le coup de soleil. La nuit, on descend entre 10 et 15°, ce qui ne serait pas vraiment dérangeant si je dormais ailleurs que dans une tente. Mais quand il s’agit de sortir de la tente à 5 heures du mat’ pour aller travailler et se manger un bon vent vraiment glacial, c’est tout de suite moins rigolo.

Mais cette descente de la West Coast m’a fait regretter le fait de ne pas avoir pris de voiture. La région est sincèrement magnifique, pleine de montagnes et de forêts magnifiques, de petites marches un peu perdues, et je n’aurais au final pu n’en faire que 2 ou 3. Bien sûr, on rencontre des gens; et bien sûr, c’est vraiment convivial (et gratuit), mais au final j’ai l’impression de louper pas mal de choses. Reste à voir si cette impression tend à continuer.

Join the discussion 2 Commentaires

  • Quertu dit :

    Je serais curieux d’en savoir plus sur l’help qui a duré trois heures.

    Sinon barre toi de Queenstown et fonce dans le Southland, vers l’Otago et les Catlins: tu y seras heureux.

    Et puis il te reste dix mois de PVT !

    • solomai dit :

      C’était un cleaning job en hostel, j’ai mal interprété ce que m’avait dit la gérante, je pensais avoir fini. En fait non. Et je me suis fait virer. Yipee-oh. Pour ce qui est de la suite, je repars vers Queenstown demain ou après demain, parce que je VEUX faire le Routeburn Track, je vais sûrement faire un petit tour au Milford, et je descend vers le sud, Invercargill et la Stewart Island !

Une réaction ? Une question ? N'hésitez pas à commenter !